AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Need a second to breathe || Pv C. Lam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fondateur || Archéologue-Linguiste ▬ SG1
 Paroles prêchées : 101
 A ouvert les yeux le : 29/07/2010
 État civil : Veuf
 Grade/Appellation : Docteur
 Suit la voie des Origines ? : Non

Méfiez-vous je suis trop
♦: humaniste

MessageSujet: Need a second to breathe || Pv C. Lam   Mar 3 Aoû 2010 - 22:44

    Arpentant une nouvelle base de données culturelle rapportée par la dernière équipe étant revenue de mission, Daniel soupira avant de fermer les yeux et de s'humecter les lèvres. Depuis plusieurs jours, il n'avait pas pris la peine de se reposer et de dormir. Il avait eut beau essayer, mais en vain. L'archéologue avait vraisemblablement l'esprit trop occupé avec les prêcheurs et les découvertes trouvées dernièrement. Malheureusement, comme si cela ajoutait un poids non négligeable sur ses épaules, aucune de ces découvertes n'était l'Ark qu'ils cherchaient tous désespérément. Cela faisait deux ans que les Goaul'ds n'étaient plus une menace pour la galaxie. Toutefois, les Oris avaient bien vite fait de remédier à ce petit répit en brûlant d'innocentes personnes ne partageant pas leurs croyances. L'Ark était sûrement leur seule chance de terminer cette guerre galactique une fois pour toute... mais encore fallait-il la trouver. D'un geste lasse, Daniel éteignit l'écran de son ordinateur avant de blottir son visage dans ses mains. Il savait bien que ce mal de tête récurrent et incessant était dût à son manque de sommeil, mais comment y remédier, puisqu'il était incapable de fermer l'œil plus de deux secondes? Depuis plus de dix ans, il comprenait que toutes les années qu'il avait passé à écrire des articles et faire des recherches n'était rien comparé à aujourd'hui. Un dernier regard désespéré sur la pile de dossiers qu'il avait à épluché le convainquit de se lever et de quitter son bureau, le pas lourd.

    C'est avec les mains dans les poches de son pantalon vert qu'il arpenta le long du couloir, se rendant jusqu'à l'infirmerie. Faute de faire partir ce manque de sommeil et ce mal de crâne naturellement, il allait sûrement pouvoir se faire prescrire des somnifères à l'infirmerie. Il devait dormir s'il voulait être dans la capacité de travailler convenablement. Ouvrant la porte de l'infirmerie à l'aide de sa carte magnétique, il tourna la tête de droite à gauche, pour s'apercevoir que l'infirmerie était déserte. Mis à part un militaire de trouvant dans un lit et dormant à poing fermé, il n'y avait pas âme qui vive dans la pièce. Il entra tout de même, remontant ses lunettes sur son visage, ces dernières étant légèrement tombées, étant presque rendues au bout de son nez. Un regard vers le blessé lui suffit à s'interroger. Apparemment, l'homme en question avait été blessé par une arme Jaffa. Bien que l'archéologue savait pertinemment que certains d'entre eux ne leur faisaient toujours pas confiance, il avait peine à croire que certains allaient toujours jusqu'à ces extrémismes. Après tout, ils étaient supposés être alliés depuis la défaite des Goaul'ds. Toujours entrain de réfléchir, il n'entendit pas les pas derrière lui.

_________________

    ♣ A difficult story.
    DANIEL: Are you messing with me?
    VALA: Is it working?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Carolyn Lam
 Paroles prêchées : 27
 A ouvert les yeux le : 01/08/2010

Méfiez-vous je suis trop
♦: Patiente avec les patients

MessageSujet: Re: Need a second to breathe || Pv C. Lam   Mer 4 Aoû 2010 - 0:13

'' Bonsoir Docteur Jackson, vous avez de la difficulté à dormir?''

Carolyn venait à peine de mettre le pied à l'infirmerie, qu'elle reconnue le docteur Jackson. Le visage un peu ennuyé, elle se demandait si Daniel avait un souci qui l'empêchait de fermer les yeux pour la nuit. Le manque de sommeil pouvait arriver souvent au docteur Jackson, puisqu'assez souvent, Carolyn avait remarqué que l'Archéologue quittait son bureau de plus en plus tard. Cependant, elle n'allait pas lui reprocher, puisqu'elle-même avait l'habitude de ne quitter l'infirmerie qu'aux petites heures du matin.

Avant même d'entendre sa réponse, elle s'avança vers sa table de travail, où elle y déposa sa tasse de café, qu'elle venait tout juste d'aller chercher au mess. Le regardant du coin des yeux, elle s'aperçut facilement que ce pauvre Daniel couvrait peut-être quelque chose. Une grippe, ou tout simplement une allergie? Elle n'en savait rien pour l'instant, mais ses yeux rougis étaient assez visibles.

'' Ce sont des problèmes d'allergies qui vous amènent jusqu'ici? Ou si vous avez eut envie de venir me tenir compagnie? La nuit s'annonce longue pour moi, je dois veiller sur un blessé, et pour ce faire....je dois me contenter de prendre du café très fort et noir, pour rester éveillée. Bon, c'est bien beau, mais si je ne vous laisse pas parler, je ne saurai jamais la raison de votre venue.''

Elle s'installa sur la chaise de bois qui se voulait la plus confortable de la pièce, et lui fit signe de venir la rejoindre sur une autre chaise près de la table, où elle rangea des dossiers qui paraissaient un peu en désordre. C'était sa façon de rendre ses patients le plus à l'aise qui soit. Bien entendu, elle privilégiait le genre de petit lit que l'on retrouvait dans tous les hôpitaux, ces petits lits, qui, à l’infirmerie, se comptaient sur les doigts d'une seule main, mais puisqu'elle avait l'impression que Daniel venait surtout pour discuter avec elle, elle voulait en profiter pour se détendre en bonne compagnie.

Prenant sa tasse entre ses mains, pour ressentir la chaleur de son breuvage bouillant, elle trempa le bout de ses lèvres sur le bord de sa tasse de couleur beige.

'' Vous voulez un café ou un thé? Le mess est désert présentement, et je serai revenue dans moins de cinq minutes. Je suis tellement ravie de ne pas me retrouver toute seule à cette heure aussi tardive de la soirée, je suis certaine que je me serais endormie sur le coin de la table de travail. Bon chuttt....je me tais, et je vous écoute.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur || Archéologue-Linguiste ▬ SG1
 Paroles prêchées : 101
 A ouvert les yeux le : 29/07/2010
 État civil : Veuf
 Grade/Appellation : Docteur
 Suit la voie des Origines ? : Non

Méfiez-vous je suis trop
♦: humaniste

MessageSujet: Re: Need a second to breathe || Pv C. Lam   Mar 10 Aoû 2010 - 7:21

    Sursautant en entendant la voix du docteur Lam derrière lui, Daniel se retourna brusquement, le regard surpris. Il devait être tellement dans la lune qu'il n'avait même pas entendu les portes de l'infirmerie s'ouvrir derrière lui. Pourtant, elles faisaient généralement beaucoup de bruit, et ce n'était pas peu dire. Rassuré de voir le visage de la jeune femme devant lui, Daniel lui sourit. On ne pouvait vraiment rien cacher au docteur Lam. Bon, il fallait dire qu'il était tard et que le trouble du sommeil était donc la première chose qu'allait penser un docteur en voyant quelqu'un entrer dans l'infirmerie, mais il n'en restait pas moins qu'elle avait deviné ce qu'il avait tout de suite en entrant. Toujours le sourire aux lèvres, l'archéologue ouvrit la bouche pour parler, mais fut pris de cours par la jeune femme qui continua son discours. Ce n'est qu'une fois que la voix du docteur Lam s'éteint qu'il pris la parole.

    « Oh non... heureusement, ce ne sont pas des problèmes d'allergies. Depuis que je prends mes médicaments régulièrement, il est assez rares que cela me cause problème. J'espère que je ne vous dérange pas. Je veux dire que vous avez un patient ... »

    Apparemment, il ne la dérangeait pas, puisque Carolyn continuait toujours de parler, lui disant même qu'elle était ravie de ne pas être seule pour la nuit. Pour obtenir une prescription de somnifères, c'était donc raté. Il n'allait tout de même pas lui dire: Non, je suis venu parce que je voulais dormir, pas la peine de parler avec vous! Il était beaucoup plus poli.... il n'était pas Jack après tout, n'est-ce pas? Découragé et en prise avec le fait qu'il ne désirait pas non plus la décevoir, il soupira avant de prendre place sur un lit vide, devant la chaise de Carolyn.

    « En fait je n'arrivais pas à dormir, voilà tout, alors je me promenait ici et là. Vous êtes à peu près la seule que je trouve éveillée, mis à part les gardes un peu partout. Ne vous dérangez pas pour le café, je suis capable de resté éveillé sans. »

    Si elle savait à quel point il était capable de tenir debout sans caféine... c'était le coma artificiel qui l'attendait. Mais bon, il fallait dire que Daniel n'avait jamais non plus aimé être drogué aux médicaments. Il avait déjà assez de prescriptions pour toute une vie, simplement pour ne pas éternuer à tout va pendant les nombreuses missions qu'il devait effectuer depuis plusieurs années. Toujours aussi consciencieux, endormi ou non, le regard de Daniel devint un instant perplexe, une question lui brûlant la langue. Il ne connaissait pas énormément Carolyn, même si elle lui avait sauvé médicalement la vie plus d'une fois, mais il devait tout de même la poser, espérant ne pas être déplacé et ne pas se faire remballer. De toute manière... il était habitué de se faire dire que ce qu'il demandait ne le regardait pas, alors une fois de plus ou de moins, c'était à un détail près.

    « Dites-moi, cela ne vous cause aucun problème de travailler pour votre père? Pardonnez-moi cette question délicate, mais je sais que si je devais passer la majorité de mes journées avec mon grand-père... je deviendrais cinglé. »

_________________

    ♣ A difficult story.
    DANIEL: Are you messing with me?
    VALA: Is it working?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me Carolyn Lam
 Paroles prêchées : 27
 A ouvert les yeux le : 01/08/2010

Méfiez-vous je suis trop
♦: Patiente avec les patients

MessageSujet: Re: Need a second to breathe || Pv C. Lam   Lun 16 Aoû 2010 - 5:46

Montrant un petit sourire sur ses lèvres, Carolyn se souvint du temps où Daniel souffrait de son allergie. Il était vrai qu'il allait tellement mieux depuis qu'il prenait des anti histaminiques‎ plus régulièrement, mais en même temps...il aurait été possible qu'il souffre d'une autre allergie, qui jusqu'à présent pouvait leur être inconnue. Carolyn était spécialisée dans les maladies infectieuses, cependant, elle était assez douée en tout ce qui s'apparentait aux allergies.

'' Je suis contente d'entendre cela, ce ne doit pas être tellement facile de supporter certaines allergies, et je suis assez chanceuse, de n'être allergique qu'à mon père.''

Elle se mordit soudainement les lèvres. Avait-elle besoin de s'aventurer sur ce sujet? Pas spécialement, mais en même temps, cela lui faisait du bien d'en parler. Par contre, depuis quelques temps, sa relation s'était beaucoup améliorée avec son paternel, et elle regrettait déjà les durs moments qu'elle lui avait fait vivre depuis son arrivée à la base de Cheyenne Mountain.

Croisant sa jambe gauche sur celle de droite, elle s'empressa de répondre à l'archéologue de façon à ce qu'il comprenne qu'il était très loin de la déranger.

'' Mais non, vous ne me dérangez pas, bien au contraire. Comme vous pouvez-vous-en rendre compte, ce n'est pas lui que cela va déranger. Il dort depuis déjà de longues heures, et avec les anti-douleurs que je lui ait donné, il va sûrement rêver toute la nuit.''

La doctoresse suivit des yeux les mouvements du scientifique, jusqu'au petit lit devant elle, où il s'installa. Il fallait pourtant qu'elle fasse pression au Général, pour qu'il comprenne qu'il était assez déplaisant de faire asseoir des invités un peu n'importe où. Deux ou trois bons fauteuils ne seraient pas du luxe à l'infirmerie. Malgré que la salle était assez réduite, de plus, elle n'avait pas vraiment besoin d'autant de sièges confortables, puisque les personnes qui venaient lui rendre compagnie étaient assez rares, et que les gens qui avaient le plus besoin des salles de médecines, étaient nécessairement des patients, et ces même personnes, ne demandaient qu'un bon lit pour se reposer.

Malgré qu'elle était sérieuse dans son offre d'aller chercher un breuvage au jeune homme, elle ne se plaignit pas lorsqu'il eut refusé de vouloir en prendre. Il était vrai que le mess n'était pas si loin, mais en même temps, elle était rudement contente d'être enfin de retour avec son propre café. Un peu d'égoïsme, me direz-vous? Mais non, juste des jambes qui la faisaient souffrir. Cela faisait des heures qu'elle était debout, à aller d'un côté à l'autre de l'infirmerie. Elle n'était peut-être pas très grande cette pièce, mais elle devenait gigantesque lorsqu'elle devait la parcourir de long en large, une centaine de fois dans la journée. Hochant la tête, du devant à l'arrière, pour confirmer qu'il avait raison, elle avala sa première gorgée de son liquide brulant, avant de lui répondre.

'' Vous avez sûrement raison, il ne doit pas y avoir beaucoup de monde encore debout à cette heure-ci. Je suis bien contente que vous ayez eut la bonne idée d'entrer venir me voir, c'est tellement plus plaisant de parler à deux. Je veux dire...qu'à force de passer des nuits à se motiver pour garder les yeux ouverts, on fini souvent par s'imaginer des choses. Vous voyez ce que je veux dire? Je pense que oui, puisque vous devez vivre la même chose vous aussi. Rares sont les gens qui accumulent les nuits sans sommeil.''

Sûrement parce qu'elle en avait parlé peu de temps auparavant, l'archéologue lui posa une question et elle se sentit assez encline à lui répondre sans se sentir, le moindrement, offusquée.

'' Si j'éprouvais le moindre soucis à travailler avec mon père, je serais partie d'ici bien avant. Mais, je pense que je ne suis pas vraiment sincère en vous disant cela. La vérité est-elle que je me croyais vraiment incapable de travailler avec lui, et que de toute évidence, je suis restée quand même. Je crois que j'avais besoin de me prouver que j'étais capable de pouvoir le supporter sans devoir lui tirer dessus, mais si je veux être honnête, il va sans dire que je voulais aussi savoir combien de temps il pourrait me supporter lui-même. À bien y penser, chaque jour qui passe...j'apprends à connaître mon père, car jusqu'à tout dernièrement, je me rends compte que je m'étais peut-être trompée sur lui, en rapport avec bien des sujets. Cependant, je peux encore faire fausse route, puis m'ouvrir enfin les yeux sur l'homme qu'il est vraiment...et l'homme qu'il a toujours été. Je sais que ce n'est pas facile à comprendre, j'ai des fois tellement de mal à me comprendre moi même. C'est compliqué, si vous saviez!''

Reposant ses yeux vers le sol, elle reprit immédiatement la parole, pour ne pas avoir l'air de vouloir se plaindre.

'' Mais dites-moi...parlant de votre grand-père....Je ne me doutais pas qu'il était toujours de ce monde. Vous le voyez quelques fois? ''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondateur || Archéologue-Linguiste ▬ SG1
 Paroles prêchées : 101
 A ouvert les yeux le : 29/07/2010
 État civil : Veuf
 Grade/Appellation : Docteur
 Suit la voie des Origines ? : Non

Méfiez-vous je suis trop
♦: humaniste

MessageSujet: Re: Need a second to breathe || Pv C. Lam   Ven 20 Aoû 2010 - 21:22

    Pas facile de supporter plusieurs allergies? Non cela ne l'était pas, surtout pour un archéologue. À chaque voyage qu'il avait eut la chance de faire, il avait été malchanceux et n'avait cessé d'éternuer à tout va. Peut-être était-ce les antihistaminiques qui faisaient effet, ou bien le fait de passer régulièrement par la porte des étoiles, qui sait? L'important était que maintenant, il ne dérangeait pas tout le monde à chaque fleur sur son passage ou à chaque petite poussière devant lui. Daniel releva toutefois la tête en entendant parler du père de Carolyn. Allergique à son père? Il connaissait bien cela. Après tout, il avait durant un temps, pensé l'être également, mais avec son grand-père. Fouillez un peu dans la vie d'un membre de cette base, et vous trouverez sûrement que son histoire familiale n'est pas des plus joyeuse. Parents absents, morts, ou bien totalement négligents. Bien que le jeune homme ne connaissait pas tout le monde au SGC, il savait assez sur la vie de chacun pour comprendre à quel point les membres de chaque équipe se sentait chez eux lorsqu'ils arrivaient au Cheyenne Mountain. Faute d'avoir une vraie famille les accueillant à leur retour chez eux, ils en trouvaient une dans cette base souterraine.

    Un léger sourire apparu sur les lèvres de Daniel, lorsque ce dernier entendit le fait qu'il ne dérangeait pas, le patient dormant de toute manière pour la nuit entière. C'était tout de même réconfortant de penser qu'au moins, il ne souffrirait sûrement pas de la nuit, sa blessure ne semblant pas être légère. Apparemment, c'était un militaire arrivé depuis peu, puisque l'archéologue, présent sur cette base depuis son ouverture, ne le reconnaissait point. L'insigne sur le blouson déposé près de lui indiquait SG11. L'une des équipes qui perdait le plus souvent ses membres... ce n'était donc pas très étonnant. Étrangement, Daniel n'avait jamais été très à l'aise à l'infirmerie. Sûrement parce qu'il y avait séjourné beaucoup trop fréquemment. Toutefois, ce n'était rien comparé au malaise qu'il avait lorsqu'il se trouvait dans la salle d'isolation... endroit où il avait périt à cause de radiations quelques années plus tôt. Une chance pour lui, tout ceci était maintenant derrière lui.

    « S'imaginer des choses vous dites? Je dirais plutôt.... une vision double ou bien des muscles endoloris. J'ai eut tellement d'hallucinations et d'épisodes où on me croyait cinglé que j'essaie d'éviter de m'imaginer trop de choses. Mais je ne crois pas que les nuits sans sommeil soient si rares. Enfin, sur cette base je veux dire. Après tout, elle est souvent en alerte ou bien plusieurs équipes travaillent quelques fois de nuit. C'est assez pour dérégler les nuits de plusieurs. »

    Bien entendu, Daniel ne faisait que plaisanter lorsqu'il parlait d'hallucinations... enfin, en quelques sortes. Après tout, c'était bien lui qui avait été habité par une dizaine de personnes différentes et qui avait également été la proie de visions troublantes lorsqu'il avait, par mégarde, touché à une ancienne tablette servant à tuer les larves Goaul'ds. C'était aussi sans compter les nombreuses fois où les politiciens l'avaient pris de haut en riant de ses idées et de ses expériences au SGC, comme son premier et non dernier voyage dans un univers parallèle, envahi par Apophis.

    Carolyn partir parce qu'elle avait des soucis avec son père? C'était un mensonge bien peu convaincant. Daniel n'était sûrement pas la seule personne de la base ayant remarqué que la doctoresse en chef et que le Général ne s'entendaient pas à merveille à cause de leur lien évident de parenté. Il savait également que ce n'était pas ces différents communs qui allaient faire en sorte que Carolyn cesserait d'aimer son père. Le linguiste était bien placé pour le savoir. Lors de la mort de ses parents à New York, son grand-père, Nick, avait refusé de l'adopter, le laissant dans plusieurs familles d'accueils qui n'étaient pas toujours des plus recommandables. Il avait toutefois continué de prendre contact avec Nick, ne cessant de l'aimer. Plusieurs années après, alors que son grand-père était hospitalisé dans une hôpital psychiatrique, il avait tout de même continué à lui rendre visite, jusqu'au jour où la bagarre avait vraiment éclatée entre eux et que les mots avaient dépassés la pensée. Peut-être s'écartait-il présentement du sujet, puisqu'il se doutait que la jeune femme n'avait pas vécu la même chose avec son paternel, mais il savait qu'il n'était pas facile de simplement tourner le dos à quelqu'un, même si on avait de la rancœur à son égard.

    « Ce sont des sentiments, ce n'est jamais facile à comprendre et même pour celui qui les ressent. Il est normal d'espérer avoir une bonne entente avec son père. Après tout, malgré tous les différents que vous avez put avoir avec lui, vous l'aimez j'en suis certain. Le fait qu'il dirige cette base fait simplement en sorte que vous soyez dans l'obligation de le côtoyer alors que quelques fois, vous aimeriez prendre vos distances. Mais comptez-vous chanceuse d'avoir la chance de pouvoir mieux le connaître, même si c'est plusieurs années après votre enfance. Ce n'est pas tout le monde qui a ce privilège. Et puis, je suis certain que vous serez agréablement surprise en bout de ligne, le Général Landry est un homme bien, peu importe les erreurs qu'il a put commettre dans le passé. De plus, il désire sincèrement être là pour vous d'après ce que j'ai put remarquer c'est donc un bon début. »

    Et oui, Daniel restait et resterait toujours Daniel. Donner des conseils sur des sujets qui ne le regardaient quelques fois pas du tout. Mais bon, tout le monde savait tout de même que c'était toujours de bonne foi qu'il le faisait. Il aimait pouvoir aider les autres lorsqu'il en avait l'occasion, ne serait-ce que par quelques paroles ou par une oreille attentive aux problèmes d'autrui.

    « C'est une très longue histoire pour être sincère. Malgré le fait que ce n'est pas lui qui m'a élevé à la mort de mes parents, j'ai gardé contact avec lui, jusqu'au jour où il fut hospitalisé dans une hôpital psychiatrique à sa demande. Je lui rendais visite chaque semaine, mais nous avons eut un différent et je ne suis plus retourné, étant affecté au projet porte des étoiles par la suite. Trois ans après que le SGC n'ouvre, j'ai eut un problème et il m'a aidé à le surmonter, étant la seule personne à me voir et à m'entendre. Même si j'aimerais le voir ou lui parler quelques fois, je ne peux présentement pas. Il est sur une planète que nous avons visité il y a de cela sept ans. Il contribue à une alliance avec le peuple de ce monde aux dernières nouvelles. J'ai tout de même la chance de pouvoir lui parler quelques fois lorsqu'il contact le SGC pour donner de ses nouvelles..., mais je ne sais pas combien de temps il restera à cet endroit pour être sincère. »

_________________

    ♣ A difficult story.
    DANIEL: Are you messing with me?
    VALA: Is it working?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Call me Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Need a second to breathe || Pv C. Lam   

Revenir en haut Aller en bas
 

Need a second to breathe || Pv C. Lam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STARGATE ASCENSION ™ :: Niveau : 21 :: Salle d’hospitalisation-